Regards sur la mission de l’organisation des nations unies pour la stabilisation de la republique democratique du Congo

Trente neuf ans après l’intervention de L’ONUC au Congo, une nouvelle mission est apparue avec l'appellation de MONUC à 1999. Le Conseil de Sécurité des Nations Unies, avait attendu qu'il y ait près de 3 millions de morts congolais victimes des massacres pour reconnaître l'agression rwandaise, ougandaise et burundaise contre la RDC sous la complicité des Etats Unies sous la présidence de Bill Clinton et de la Grande Bretagne sous Tony Blair. Dans la précipitation et pour masquer toutes ces implications dont la finalité était la partition de la RDC, on y dépêcha des forces militaires pour garantir la paix et le retour à la normalité. Mais, après dix ans de présence, nous avons atteint le paroxysme du désenchantement au regard du bilan largement négatif de la MONUC qui. s'était traduit par: • L'incurie des exactions criminelles de toutes sortes sur les populations civiles congolaises que les soldats de la MONUC avaient souvent laissé massacrer, comme à Mushake , à makobola , à kasika…. • Le soutien apporté par la MONUC au criminel Rwandais Laurent N'kunda Batware (en lui assurant une interposition inconnue chaque fois que les forces armées de la RDC lançaient une offensive pour en finir, en lui procurant les informations tactiques et stratégiques sur les opérations des FARDC, en lui facilitant l'acquisition des armes et en fermant l'oeil de nombreuses incursions de soldats rwandais sur le territoire congolais, comme le disait Jean Kalama Ilunga coordonnateur de l'UCDP).

Author: 
Milenge Wimba
Journal Name: 
Int J Inf Res Rev
Volume No: 
04
Issue No: 
06
Year: 
2017
Paper Number: 
2049
Select Subjects: 
Select Issue: 
Download PDF: 

Editorial Board

David Johnson
Jessica Parker
Sarah Conor
John Franklin